Accueil / Villes / El jadida

El jadida

Ville chargée d’histoire, El Jadida, est actuellement une station balnéaire de charme. Ville chargée d’histoire, El Jadida, est actuellement une station balnéaire de charme. A votre convenance, vous pouvez commencer par faire le tour des vielles pierres ou plutôt aller à la découverte des différentes plages de la région de l’ancien Mazagan.

Ville chargée d’histoire, El Jadida, est actuellement une station balnéaire de charme. A votre convenance, vous pouvez commencer par faire le tour des vielles pierres ou plutôt aller à la découverte des différentes plages de la région de l’ancien Mazagan.

Vous faites partie des premiers, il vous faut deux à trois jours pour découvrir les monuments historiques de la capitale de Doukkala. Sauf si vous êtes un passionnés par l’archéologie, alors là, il vous faut plus de temps.

Sachez d’abord que de toutes les civilisations qui se sont succédées sur l’ancien Mazagan, les portugais sont ceux qui l’ont marqué le plus.

L’idéal est de commencer votre visite par une balade dans la cité portugaise. D’emblée, son aspect militaire vous saute aux yeux. C’est une cité fortifiée munie de quatre bastions. A l’origine, il y avait cinq. Certaines conservent toujours leurs noms.

Celui à visiter absolument est le bastion de l’Ange. Elle vous offre une belle vue sur la ville, le port et la mer. Celui de Saint-Sébastien possède une rude chapelle de l’Inquisition.La Porte de la Mer, cale donnant sur l’eau qui avait servi à la fuite des Portugais en 1769, est juste à deux pas. Une rampe vous permet d’y descendre.

Si vous remontez la rue principale, une grande surprise vous attend. Une sorte de bijoux, très cher aux habitants d’El Jadida. Mais certainement aux portugais, puisqu’ils sont ses constructeurs. C’est de la citerne portugaise qu’il s’agit. Construite en 1514, cette salle souterraine a été redécouverte par hasard en 1916. Les archéologues ne savent pas pour le moment à quel usage fut destinée au départ.

Aurait-elle servi d’arsenal ou magasin ? Personne ne peut trancher. EljadidaMais une chose est sûre : il a été transformé par la suite en citerne conçue pour tenir les sièges. Son architecture gothique est pour le moins étonnante. Elle prend la forme d’une pièce carrée de 1 100 m² soutenue par cinq rangées de colonnes et de voûtes. Son centre est éclairé par un puits de lumière. Un beau décor, n’est ce pas ? C’est là où des films comme Othello d’Orson Welles ou Harem d'Arthur Joffé ont été tournés.

Et ce n’est pas tout. L’église de l’Assomption, un autre édifice signé "Portugal", est une composante principale de la cité portugaise. Elle est en face d’une mosquée, «Jamaâ Abdelhak», au minaret unique avec ses cinq côtés.

L’ancienne poudrière (Dar el baroud) toujours à El Jadida ou encore le phare de Sidi Bouafi loin de la ville d’environ 72 kilomètres au sud ouest, mérite le détour.

Que la balade se poursuive alors ! Pour information, Mazagan a été inscrite en 2004 au patrimoine mondial. En janvier 2011, elle a été élue 27éme destination mondiale par le magazine Geo.


Les plages, elles, sont aussi bien au sud qu’au nord de l’ancien Mazagan. Vous n’avez que l’embarras du choix. Elles sont toutes calmes et parfaites pour la baignade. Au sud, à seulement 3 km se trouve la plage de la station balnéaire de Sidi-Bouzid. Un qualificatif lui va très bien : elle est Magnifique. D’autant plus qu’un courant venant des Canaries lui donne une fraîcheur particulière. Sidibouzid plage Eljadida

Un peu loin, toujours au sud, se dresse à 76 kilomètre la station balnéaire Oualidia avec ses maisons blanches autour de la lagune. Perle de l’atlantique, elle a obtenue plusieurs fois le Pavillon bleu. Pour les habitués, Oualidia est une charmante station balnéaire et paisible ville de pêcheurs.

Si vous continuez à longer la route côtière en direction de la ville d'Essaouira, vous tombez sur Safi. Capitale de la poterie marocaine, cette ville est également chargée d’histoire. Elle est vivante et active, à l’instar des ses habitants, grâce à son port marchand. Retour au nord, la plage Haouzia vous accueillera assurément à bras ouverts. C’est la plus belle plage d’Azemmour. Une autre cité historique de la région, qui est située à l’embouchure du fleuve Oum Errabia.


Si vous faites parties de ceux et celles qui cherchent l’insolite dans chaque région visitée. A El Jadida, il n’y a pas mieux que la fauconnerie. Une tradition de la région de Doukkala qui remonte au Moyen Âge. Ce type de chasse est exercé essentiellement par les seigneurs. Voulez-vous assister à des démonstrations ? C’est possible dans plusieurs endroits.

Le plus célèbre reste le village des pêcheurs Moulay-Abdallah, situé à 12 km au sud d’El Jadida, notamment lors de son célèbre moussem. Organisé entre juillet et août, moussem Moulay-Abdallah est un des plus grands au Maroc. Il réunit jusqu’à 200 000 personnes et 15 000 chevaux pours les fantasias.

 

Moussem Moulay Abdellah Amghar a Eljadida

 

 

Rechercher un établissement